Du bon fonctionnement de la démocratie communale

Le grand appartement (130 m²) de l’étage de l’école élémentaire est vacant depuis quelques semaines.

L’adjoint aux travaux a organisé le 24 octobre dernier une visite de la commission. Cette visite a permis de mettre en évidence de nécessaires travaux de rénovation, voire de transformation.

Plusieurs idées ont été émises, notamment la remise en peinture et la conformité de l’installation électriques. Mais il a également été évoqué la mise en place d’une cuisine équipée, la rénovation de la salle de bains pour la rendre plus conforme à la demande actuelle, voire la transformation en 2 logements.

Cette visite n’a fait l’objet d’aucun compte rendu, mais ceux-ci se font de plus en plus rares avec la fin du mandat. Et surtout, aucune décision n’a été envisagée sur la suite à donner.

Quelle surprise alors d’entendre lors de la réunion du conseil municipal du 30 décembre, lors de la partie information, que 2 entreprises avaient été retenues pour réaliser les travaux de peinture et d’électricité !

Aucune réunion préalable pour décider des travaux à engager !

Aucune information sur les entreprises consultées !

Aucune information sur le montant des travaux !

Et surtout aucune décision du conseil municipal pour réaliser ces travaux !

Devant notre fort mécontentement et devant notre question sur le démarrage prévu des travaux, l’adjoint aux travaux a renvoyé la question au maire et s’est ensuite tenu coi. Le maire a dit que le démarrage n’était pas encore prévu. Il a également dit que la commission travaux se réunirait prochainement pour étudier cette question.

Mais que le conducteur de la camionnette stationnée devant l’école élémentaire peut-il bien faire dans ce bâtiment depuis plusieurs jours ?

Photo prise le 03/01/20 (une autre photo a été prise le 31/12/19)

Il serait grand temps que le maire et son adjoint aux travaux se rendent comptent qu’ils n’ont pas le pouvoir de tout décider seuls.

Ci-joint un extrait de la délibération du 25 avril 2014 précisant les délégations du maire.

Si les travaux ne sont pas arrêtés dès lundi 6 janvier, nous déposerons un recours au tribunal administratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.